Un sous-type SO est la combinaison d’un Type
avec un instinct social dominant

‘Relier ou ne pas relier ?’. ‘Comment faire le lien ?'.
‘Quelle est ma popularité ?'

Les sous Types SO sont préoccupés d’être acceptés et nécessaires dans leur monde. Ils sont soucieux de maintenir le sentiment de valeur qu’ils tirent de la participation à des activités avec d’autres, qu’il s’agisse d’activités familiales, de groupe, communautaires, nationales ou mondiales. Ils aiment se sentir impliqués et avec les autres à des fins communes.

Être capable de nous ajuster aux autres et être accepté est un instinct humain fondamental, basé sur la survie. Le sous Type SO correspond à notre instinct grégaire qui régit nos besoins d’appartenance et de reconnaissance. Axé sur la coopération et les valeurs partagées, il vise à se faire une place au sein d’un groupe, à être reconnu socialement par quelque chose de plus grand que lui. Il est donc fortement conscient des autres et très sensible à l’impact de ses actions et attitudes sur ceux autour de lui. Il trouve souvent facile d’identifier la ‘hiérarchie sociale’ en prêtant attention à qui a un statut au sein d’un groupe, et profondément conscient de sa propre place en son sein. Voulant être connecté au monde, il perd son sentiment d’identité et de signification quand il n’est pas impliqué avec d’autres dans des activités qui transcendent ses intérêts individuels. 

Le sous-type SO est conscient du social mais n’implique pas nécessairement d’être une personne sociable.

Souvent confondu avec l’extraversion, l’instinct SO valorise la communauté et se soucie des problèmes qui impliquent le bien-être des personnes. Un type social n’est pas forcément sociable. Il souhaite avant tout appartenir ou être connecté à un groupe, contribuer à la société et/ou éventuellement atteindre un niveau de statut et de renommée. Se développe généralement en réponse aux sentiments de solitude ou d’isolement de l’enfance, d’être ‘différent’ ou ‘séparé’ de groupes ou de pairs. Certains SO ont du mal à participer à des groupes et donc, paradoxalement, sont solitaires.

On pourrait dire que l’instinct social est une sorte d’intelligence contextuelle. Il nous donne la possibilité de voir nos efforts et leurs effets dans un contexte plus large. En général, les sous types SO aiment interagir avec les autres mais ont tendance à éviter l’intimité. Sa grande peur est d’être un paria, un perdant ou rejeté.

Désir d’acceptation sociale. 
Peur de non appartenir
Problème : Questions relationnelles
Motivation : Prestige > Position
Style d’attention: extérieur, panoramique 

Stratégie : Sociabilité ou insociabilité
Sacrifice : Pour le groupe
Energie : Fragamentée 
Identité : ‘Je suis mon groupe’
Symbolique : air,  lumière du soleil, vent

Dusseldorf-Spencer-Tunick
Düsseldorf 4 (Museum Kunst Palast), Spencer Tunick,  2006

MOTS-CLÉS. Communauté. Groupe. Rôle. Statut. Appartenance. Participation. Affiliation. Amitié. Politique. Règles. Normes. Protocoles. Valeurs sociales. Mœurs. Manières. Lignes directrices. Potins. Renommée. Notoriété. Influence. Culture.

Préoccupations

Les 3 centres d’attention de l’instinct SO
Lecture & disponibilité / Création & maintien de connexions / Participation & contribution

Se définissant par le groupe auquel  il appartient, il a peur d’en être exclu et se questionne donc en permanence sur sa popularité. Il a le secret espoir d’obtenir de l’extérieur l’estime ou l’approbation qui lui manque à l’intérieur. Il peut être adulé par les foules ou totalement agoraphobe.

Préoccupations : Pouvoir s’adapter aux autres et être accepté. Connaitre les réactions du groupe à son égard, qu’elles soient positives ou non. Construire un sens de valeur personnelle (statut, approbation, admiration), d’accomplissement et de sécurité avec les autres, par les interactions avec la famille, le groupe, la culture dominante, la sous-culture, la communauté, le monde. C’est une préoccupation qui nous permet de se voir dans un contexte plus large, de faire partie d’un ‘ensemble’.

  • Entrer en contact avec un groupe et savoir naturellement comment faire. Dès la mise en relation, il s’enquiert de tout savoir sur tout le monde et papillonne  de l’un à l’autre pour glaner des informations.
  • Le fonctionnement du groupe est une de ses préoccupations majeures. Qui fait quoi est important à ses yeux Il connait les rôles et les prérogatives de chacun. Par conséquence,  il peut avoir beaucoup d’amis et les voir fréquemment.
  • Sortir, aller à des réunions, aller en soirée, tout plutôt que de rester cloîtrer à la maison.
  • Se lancer dans des activités sociales, associatives ou politiques pour participer activement au sein des groupes. Il a un haut sens du devoir civique et social. 
  • Être reconnu socialement comme quelqu’un qui s’investit et qui compte

Méthodes d’adaptation  (santé faible) : comportement antisocial, méfiant et peureux envers la société, ressentiment de devoir changer pour s’adapter et obtenir l’approbation des autres, ce qui le pousse à ne pas faire d’efforts pour s’intégrer.

Le sous-type SO de chaque Type est le plus intellectuel

Dynamique du Sous Type SO

Le SO est le lecteur pour se connecter, s’engager et contribuer aux autres. Le sous-type social va parler des autres, qui fait quoi avec qui et pourquoi. Il va comparer les personnes et s’attacher aux différences, émettant des jugements sur les comportements et les choix des autres.

Sujets de conversation SO : Événements, communautés ou réseaux en ligne, potins, culture pop, politique, nouvelles du monde, mouvements sociaux.

Quand un S0 entre dans une pièce, il sera conscient des structures de pouvoir et de la ‘politique’ subtile entre les différentes personnes et les différents groupes. Ils sont inconsciemment concentrés sur les réactions des autres à leur égard, en particulier sur leur acceptation ou non. Ils sont à l’écoute de la notion de «place» au sein d’une structure sociale hiérarchique, à la fois pour eux-mêmes et pour les autres. Cela peut se manifester de nombreuses façons, telles que la recherche de l’attention, le succès, la renommée, la reconnaissance, l’honneur, le leadership et l’appréciation, ainsi que la sécurité de faire partie de quelque chose de plus grand qu’eux. 

Mode proactif : on se fait une place au soleil, on se crée un personnage social dont la mission est de prospérer.

Mode adaptatif : on existe socialement parce qu’on est un relais entre les autres qui facilite l’échange et les contacts.

Les 9 sous Types SO

Inflexibilité. Inadaptation. A l’aise avec un rôle social sûr et un ensemble de règles claires, ce sous-type est généralement assez amical et grégaire sur son propre terrain. Mais insister sur le fait de faire les choses de la bonne manière peut rendre difficile l’adaptation à de nouvelles situations, et peut également générer du ressentiment ou des critiques à l’égard d’autres personnes qui agissent ‘incorrectement’.

Ambition. Gagnant de l’estime de soi grâce à l’approbation sociale et aux réalisations visibles, ce sous-type fait preuve d’empathie et s’adapte aux besoins des autres pour créer un rôle important, voire indispensable, au sein d’une organisation ou d’une cause. Être allié avec les bonnes personnes est généralement plus important que de prendre le devant de la scène.

Prestige. La volonté de réussir est dirigée vers l’obtention de l’approbation sociale, la connaissance des bonnes personnes et l’obtention du pouvoir dans les institutions sociales, que ce soit au sein du gouvernement, des entreprises ou des groupes communautaires. Il peut y avoir un véritable leadership social ou simplement une auto-valorisation par la propagande et la création d’images.

Honte / Honneur. Les sentiments de carence peuvent être provoqués par des situations sociales, avec l’envie dirigée vers le statut d’autrui ou l’apparence d’appartenance. Ce sous-type cherche à établir un rôle social acceptable, peut-être en tant que diseur de vérité émotionnel pour le groupe, et ressent souvent le besoin de résoudre la tension entre la quête d’authenticité individuelle et les attentes sociales.

Chaleur. Cordialité. Ce sous-type a une soif de connaissance et de maîtrise des symboles sacrés et du langage du groupe ou de la société (totems). Pourtant, dans le même temps, ce sous-type peut se retrouver piégé dans le rôle d’observateur ou d’enseignant savant en mettant trop l’accent sur l’analyse et l’interprétation, ce qui peut gêner la participation avec les autres.

Devoir. Être clair sur son rôle dans le groupe ou la société est une préoccupation primordiale. Pour surmonter la peur et éviter le rejet, ce sous-type doit connaître les règles et créer des accords clairs avec ses amis et collègues. Pourtant, il peut y avoir une ambivalence sur l’appartenance. Faire son devoir peut être à la fois un appel et un fardeau.

Sacrifice. Limitations. Un paradoxe existe pour ce sous type social qui a besoin d’amis et de projets de groupe pour exprimer à la fois l’idéalisme social et l’amour de la vie. Se mobiliser pour le plus grand bien du groupe ou de la communauté crée un sentiment de sacrifice, car la participation avec les autres exige des limites à l’expansion personnelle et à la planification des résultats futurs. 

Amitiés / Causes sociales. Un sentiment d’impuissance ou d’injustice est surmonté en faisant partie d’un groupe aligné, généralement dans un rôle de leadership. La colère et l’agressivité de ce sous-type sont médiatisées par les besoins du groupe et exploitées pour un programme commun. La loyauté envers les amis et les causes sociales prime sur les sentiments et les besoins personnels.

Participation périphérique. S’harmonisant bien avec le style et l’agenda de ses amis et des différents groupes sociaux, ce sous-type peut faire preuve d’un grand leadership et d’une contribution désintéressée pour le bien commun mais a tendance à s’endormir sur les priorités personnelles dans un rôle social confortable ou à travers des activités aveugles.

error: